Image default
Financement

Les possibilités d’obtenir un financement sans passer par un établissement bancaire

Lorsqu’un particulier souhaite réaliser un projet, emprunter de l’argent est souvent une étape incontournable. Cependant, il n’est pas obligatoire de passer par un établissement bancaire pour financer son projet. En effet, d’autres alternatives s’offrent aux ménages souhaitant emprunter de l’argent sans l’aval d’une banque.

Le crédit entre particuliers sans banque

Pour financer l’achat d’un véhicule ou entreprendre des travaux, il est possible de se prêter de l’argent entre particuliers sans passer par un établissement bancaire. Entre amis ou dans la famille, il est tout à fait réalisable d’emprunter de l’argent. Toutefois, il arrive qu’on ignore l’existence d’un cadre légal dans ce domaine. En effet, la loi exige que les prêts entre particuliers doivent faire l’objet d’une déclaration. Lorsque le montant d’un prêt entre particuliers est supérieur à 760 €, il faut le déclarer auprès de l’administration fiscale via un formulaire ajouté à la déclaration annuelle de revenus. En outre, si on cumule plusieurs prêts et si son montant total sur une année dépasse 760 €, la déclaration est également obligatoire. De plus, si le prêt entre particuliers entraîne le versement d’intérêts, le prêteur doit remplir une déclaration tout en ajoutant les intérêts sur sa fiche d’impôts. La loi exige également la reconnaissance de dette écrite pour les sommes prêtées supérieures à 1 500 €.

Le site spécialisé de prêts entre particuliers

Si la famille ou les amis ne peuvent pas accorder un prêt entre particuliers, on peut se tourner vers un site spécialisé. Il faut savoir qu’il existe plusieurs plateformes qui mettent en relation des emprunteurs et des financeurs. Parmi ces plateformes, il y a le Prêt d’Union, le Prêt entre particuliers ou encore le Buzz crédits. On pourra formuler sa demande en ligne sur certains d’entre eux afin d’obtenir un crédit personnel rapide. Il suffit d’indiquer le type de projet qu’on souhaite financer comme l’achat d’un électroménager, d’un véhicule ou un mariage. Lors du remplissage du dossier, le souscripteur doit préciser s’il est inscrit au FICP (fichier des incidents de crédits aux particuliers). Il doit également informer s’il a un dossier de surendettement en cours. Une fois la demande acceptée, l’emprunteur recevra un dossier de prêt avec une liste de justificatifs qu’il faut renvoyer.

Le financement participatif ou crowdfunding

Pour réaliser son projet, il existe une autre solution financière sans passer par un établissement. Si on entreprend un projet qui intéresse d’autres personnes, on peut solliciter de l’aide, notamment le financement participatif ou crowdfunding. Son principe se repose sur la collecte d’une multitude de petites sommes pour financer des projets dans des domaines diversifiés. En général, chaque contributeur offre le montant de son choix selon ses capacités d’épargne. Il faut savoir que le crowdfunding figure dans le cadre de l’économie solidaire. La recherche de profit ne constitue pas la motivation des contributeurs, mais la participation au financement du projet qui les intéresse. À noter que les contributeurs du crowdfunding peuvent concerner des personnes privées ou des entreprises. Par ailleurs, le financement participatif peut prendre différentes formes. En effet, il peut être un don, une récompense ou encore un prêt.

Related posts

Toutes les informations à savoir pour bien placer votre argent

Claude

Le secret pour obtenir un crédit immobilier même quand on a plus 60 ans

Sonia

Les bonnes raisons de souscrire à un crédit renouvelable

Tamby

L’approbation d’un crédit hypothécaire : les bons à savoir

Tamby

Loi Pinel : la solution pour investir dans l’immobilier à moindre coût

Tamby

Faire face aux différents contentieux fiscaux avec l’aide d’un avocat fiscaliste

Odile