Image default
Travaux & Artisans

Isolation d’habitation : zoom sur les isolants naturels et écologiques

Isoler sa maison est désormais une obligation pour tous les ménages français. Cependant, la loi ne prévoit pas quel type d’isolation devra-t-on privilégier pour atteindre une bonne isolation thermique et éviter bien des problèmes : froid, humidité, chaleur, factures de chauffage élevées… À défaut de recommandation de l’État, peu de Français savent qu’il existe des matériaux d’isolation à la fois naturels et respectueux de l’environnement. Zoom sur ces isolants.

Les isolants naturels

Ces matériaux d’isolation sont méconnus en France, mais ils existent bien longtemps avant les isolants synthétiques comme le polystyrène et les fibres de verre. Pourtant, les isolants écologiques, comme les matériaux d’isolation à fibres de bois, possèdent des qualités exceptionnelles en matière d’isolation thermique et acoustique. De par leur nature, ces matières peuvent réguler l’humidité et la chaleur des pièces d’habitation, tout en évitant les effets secondaires des matériaux synthétiques. Cependant, les isolants naturels sont souvent plus chers et ne courent pas les rues ! Sur le marché français, une trentaine de marques proposent des alternatives plus vertes, et conçoivent leurs produits à partir de fibres naturelles (animales ou végétales).

Les différentes familles d’isolants naturels

Réputés pour leur « faible énergie grise », les isolants naturels excellent dans le respect de l’environnement, sachant qu’ils émettent moins d’impact sur la planète, depuis leur fabrication à leur pose. On les classe aujourd’hui en 4 familles :

  • les fibres minérales, végétales et animales qui comprennent, entre autres, panneau en fibre, (patavex est un exemple de système d’isolation à fibres de bois de toutes dimensions. Ces panneaux sont dédiés à la construction de maison écologiques selon les normes de réglementation RT 2012 et RT 2020).
  • la laine de roche, la laine de verre, la laine de bois, le chanvre, le mouton ou encore le lin ;
  • les matériaux renouvelables à base de cellulose, comme le papier recyclé ;
  • les matériaux à base de minéraux, comme le liège, la paille, la perlite, le verre cellulaire et la chaux.

Les critères de choix d’un isolant naturel

Certes, les isolants naturels et écologiques rivalisent avec les matériaux synthétiques en matière d’isolation thermique et acoustique. Mais il faut savoir que ces matières premières ne se valent pas toutes : certains isolants naturels peuvent fournir une bonne isolation acoustique, tandis que d’autres possèdent des qualités isolantes plus modérées.

Pour choisir un isolant durable, il vaut mieux vérifier sa performance thermique, indiquée par la valeur de la conductivité thermique. Moins cette valeur est élevée, plus le matériau sera isolant. Mais attention, un matériau à conductivité thermique élevée n’est pas forcément mauvais : il suffit d’augmenter l’épaisseur de la couche isolante pour atteindre une performance correcte.

Ensuite, le deuxième critère est l’inertie thermique, qui se définit comme la capacité de l’isolant à stocker la chaleur et à l’émettre petit à petit. À cet effet, cette caractéristique est importante dans la mesure où elle permet de limiter la fluctuation rapide de la température.

Related posts

Entreprise spécialisée en isolation : trouver et choisir la meilleure

Tamby

Comment se protéger contre les surtensions électriques ?

Odile

Choisir un vitrier à Lyon

Clarisse

Construction Piscine : Comment faire une demande de permis de construire ?

Tamby

Quand et pourquoi contacter un serrurier ?

Clarisse

Isolation thermique à 1 euro : comment ça marche ?

Odile