Image default
Agence immobilière

Comment réussir son achat d’une propriété en Espagne

Notez cet article

Investir dans un bien à l’étranger n’est pas une mince affaire et effectuer avec soin tout le processus est plus qu’une nécessité. Choisir l’Espagne comme pays de résidence secondaire est une excellente idée mais pour réussir votre achat, nous vous proposons ce guide complet sur le sujet.

Comment trouver une propriété en Espagne ?

Tout d’abord, vous devrez déterminer si vous recherchez un appartement avec vue sur la mer, une propriété historique dans une ville locale ou une finca rurale située sur son propre terrain. Dresser une liste de toutes vos exigences et les répartir entre ‘must have’ et ‘nice to have’ pourra vous faire gagner beaucoup de temps et rendre votre processus de recherche beaucoup plus efficace. Pour référence, vous pouvez voir les maisons sur Secundo. En effet, le choix est large et les prix variés sans oublier la qualité des biens mis en vente sur le site.

Vous pourriez également suivre la liste des choses à ne pas manquer sur votre future propriété ci-dessous :

  • Propriété proche de la mer

  • Propriété sur un golf

  • Moins de 2 heures d’un aéroport

  • Moins de 10 minutes de la ville la plus proche

  • Besoin d’un cave ou d’un parking privatif

Faire appel une agence immobilière ou pas ?

La plupart des propriétés que vous voyez en ligne sont soit commercialisées par des agences immobilières, des plateformes immobilières ou via le constructeur directement. Certains parlent anglais (certainement dans des zones plus touristiques) et la plupart sont habitués à traiter avec des acheteurs étrangers. Bien que les agents immobiliers puissent vous aider à fournir des informations détaillées sur la région ou la ville que vous regardez, il est conseillé de les contacter en sélectionnant les plus connus.

La réglementation de la profession est relativement faible en Espagne, tout le monde peut être agent immobilier et il existe des agents immobiliers peu professionnels et peu au fait de la législation. Faites plutôt appel à des agences agrées de votre pays qui vous accompagnent en Espagne et ont leur propre structure sur place. Les agences immobilières sont toutes commissionnées par le constructeur sur les ventes réalisées.

Les prix sont par contre identiques via l’agence immobilière ou en direct chez le promoteur. Il est donc important d’analyser ce que l’agence propose comme service pour ce même prix. Ont-ils un service après-vente sur place ? Vous aident-elles à aménager votre bien ? Vous conseillent- elles en matières administratives et légales ? Ont-elles une association avec un avocat spécialisé en immobilier et un notaire ? Ne faites jamais d’achat après une ou deux visites, les agences sérieuses prennent le temps de visiter plusieurs jours et vous montrent les environs où se trouve le bien.

Au niveau des paiements, évitez les agents qui vous demandent de directement payer des acomptes importants sans passer par le constructeur. Certains suggèrent de prendre des raccourcis et de se décider vite, ce n’est pas bon signe. Certains pourraient vous proposer d’utiliser leurs relations, en matière bancaire ou d’assurances, préférez les agents qui vous dirigent vers des institutions connues sur le marché espagnol.

Le processus d’achat

Dans un premier temps, vous ferez une offre sur la propriété de votre choix, généralement par l’intermédiaire de l’agent immobilier. Si l’offre est acceptée, l’acheteur et le vendeur doivent ensuite signer un contrat préliminaire (appelé contratoprivado de compraventa). L’acheteur verse ensuite un acompte, généralement 10% du prix d’achat. Dans le neuf, le promoteur vous demandera de réserver le bien en payant des arrhes entre 4 et 6000€. 40% du montant sont généralement demandés dans le mois de l’achat et le solde du montant à la remise des clés.

Tous les contrôles (contrôles réglementaires, études de construction, tests de sol) que vous souhaitez effectuer devront être effectués avant ce point. Ceci est particulièrement important si vous envisagez d’acheter une propriété rurale (terreno no urbanizable) où il n’est pas toujours facile de savoir ce qui a été construit dans le respect de la réglementation et ce qui a été construit illégalement. En outre, vous devez savoir que si vous achetez une propriété en ruine, ou si certaines des dépendances sont en ruine, il n’est pas toujours facile de ramener ces ruines aux conditions de vie.

La réglementation exacte dépend de la région, mais la plupart du temps, une ruine nécessitera un toit partiellement ou totalement intact pour obtenir l’autorisation de le rénover. Dans tous les cas, peu importe ce que l’agent immobilier vous promet, il est impératif de vérifier cela auprès d’un architecte local ou directement auprès des autorités locales.

Related posts

Aperçu sur les fonctionnalités d’un syndic de copropriété

Odile

Investissement immobilier à Saint-Jean-de-Luz : pourquoi passer par une agence ?

Tamby

Investir dans l’immobilier d’entreprise à Nantes : une opportunité à saisir

Odile

Patrimoine immobilier : comment monétiser ses biens immobiliers ?

Clarisse

Connaître toutes les spécificités du marché immobilier basque avant d’investir

Tamby

Une agence immobilière est-elle utile pour l’achat d’une maison ?

administrateur